Histoire

  • Introduction

    L’histoire de Villette est étroitement liée à celle de Genève et de la Savoie. Cette bourgade sera tour à tour celte, romaine, burgonde, franque, genevoisienne, savoyarde, bernoise, savoyarde à nouveau, sarde, française, pour redevenir sarde, et finalement genevoise en 1816.
    Au Moyen-Age, Villette est le centre de la commune de Thônex. Le seigneur de Villette, vassal du comte de Genevois, est un personnage assez important. Il réside dans une maison forte. A cette époque, la chapelle seigneuriale de Saint-Nicolas est une église, l’église de Villette.

  • 1305

    En 1305, lors d’une guerre féodale, la maison forte de Villette est détruite.

  • 1536

    En 1536, les Bernois viennent délivrer Genève de l’étreinte savoyarde.

  • 1798

    Au moment de l’occupation de Genève par la France en 1798, Villette fera partie de la commune des Trois-Chênes, comprenant Chêne-Bourg, Thônex et Bougeries.

  • 1851

    Au cours du 17e siècle, une famille noble, les Rossillon, fait construire, à Villette, le Château Blanc, vaste bâtisse de style classique qui a la particularité de compter autant de fenêtres qu’il y a de jours dans l’année. Il sera démoli en 1851.

  • 1869

    Le 16 mars 1816, la Savoie cède Chêne-Thônex à la Suisse par le traité de Turin. Villette fait maintenant partie de Chêne-Bourg qui ne forme alors qu’une une seule commune jusqu’en 1869, où à la suite de dissensions, Thônex se sépare de Chêne-Bourg et garde bien entendu Villette.

  • L’Hostaria de Villette

    L’auberge où se trouve aujourd’hui l’Hostaria de Villette fut construite en 1800. Transformée et devenue définitive dans son état actuel en 1977, elle abrite l’Hostaria depuis 2009. Son chef, Gabriele Martinoli, s’y est établi après une longue période d’activité et de succès en tant que cuisinier et propriétaire du restaurant La Favola, sis Rue Calvin à Genève.